arrow_back

Kubernetes Engine : Qwik Start

Kubernetes Engine : Qwik Start

30 minutes 1 crédit

GSP100

Google Cloud – Ateliers adaptés au rythme de chacun

Aperçu

Google Kubernetes Engine (GKE) est un environnement géré grâce auquel vous pouvez déployer, gérer et faire évoluer vos applications conteneurisées à l'aide de l'infrastructure Google. Il comprend plusieurs machines (en particulier, les instances de Compute Engine) regroupées pour former un cluster de conteneurs. Dans cet atelier, vous allez vous entraîner à créer des conteneurs et à déployer des applications dans GKE.

Orchestration de cluster avec Google Kubernetes Engine

Les clusters Google Kubernetes Engine (GKE) sont basés sur le système de gestion de clusters open source Kubernetes. Les mécanismes de Kubernetes vous permettent d'interagir avec votre cluster de conteneurs. Grâce aux commandes et ressources Kubernetes, vous pouvez déployer et gérer vos applications, effectuer des tâches administratives, définir des stratégies et surveiller l'état de vos charges de travail déployées.

Kubernetes et les services Google les plus couramment utilisés reposent sur les mêmes principes de conception et présentent les mêmes avantages tels que la gestion automatique, la surveillance et la vérification de l'activité pour les conteneurs d'applications, le scaling automatique et les mises à jour progressives. Lorsque vous faites fonctionner vos applications dans un cluster de conteneurs, vous utilisez des technologies qui sont le fruit de plus de 10 années d'expérience que Google a consacrées à l'exécution de charges de travail de production dans des conteneurs.

Kubernetes sur Google Cloud

Quand vous exécutez un cluster GKE, vous bénéficiez également des avantages qu'offrent les fonctionnalités avancées de gestion de clusters proposées par Google Cloud. Par exemple :

Maintenant que vous avez compris les bases de Kubernetes, vous allez apprendre à déployer une application conteneurisée avec GKE en moins de 30 minutes. Suivez les étapes ci-dessous pour configurer votre environnement d'atelier.

Prérequis

Avant de cliquer sur le bouton Start Lab (Démarrer l'atelier)

Lisez ces instructions. Les ateliers sont minutés, et vous ne pouvez pas les mettre en pause. Le minuteur, qui démarre lorsque vous cliquez sur Start Lab (Démarrer l'atelier), indique combien de temps les ressources Google Cloud resteront accessibles.

Cet atelier pratique Qwiklabs vous permet de suivre vous-même les activités dans un véritable environnement cloud, et non dans un environnement de simulation ou de démonstration. Des identifiants temporaires vous sont fournis pour vous permettre de vous connecter à Google Cloud le temps de l'atelier.

Conditions requises

Pour réaliser cet atelier, vous devez :

  • avoir accès à un navigateur Internet standard (nous vous recommandons d'utiliser Chrome) ;
  • disposer de suffisamment de temps pour réaliser l'atelier en une fois.

Remarque : Si vous possédez déjà votre propre compte ou projet Google Cloud, veillez à ne pas l'utiliser pour réaliser cet atelier.

Remarque : Si vous utilisez un appareil Chrome OS, exécutez cet atelier dans une fenêtre de navigation privée.

Démarrer l'atelier et se connecter à la console Google Cloud

  1. Cliquez sur le bouton Démarrer l'atelier. Si l'atelier est payant, un pop-up s'affiche pour vous permettre de sélectionner un mode de paiement. Sur la gauche, vous trouverez le panneau Détails concernant l'atelier, qui contient les éléments suivants :

    • Le bouton Ouvrir la console Google
    • Le temps restant
    • Les identifiants temporaires que vous devez utiliser pour cet atelier
    • Des informations complémentaires vous permettant d'effectuer l'atelier
  2. Cliquez sur Ouvrir la console Google. L'atelier lance les ressources, puis ouvre la page Se connecter dans un nouvel onglet.

    Conseil : Réorganisez les onglets dans des fenêtres distinctes, placées côte à côte.

    Remarque : Si la boîte de dialogue Sélectionner un compte s'affiche, cliquez sur Utiliser un autre compte.
  3. Si nécessaire, copiez le nom d'utilisateur inclus dans le panneau Détails concernant l'atelier et collez-le dans la boîte de dialogue Se connecter. Cliquez sur Suivant.

  4. Copiez le mot de passe inclus dans le panneau Détails concernant l'atelier et collez-le dans la boîte de dialogue de bienvenue. Cliquez sur Suivant.

    Important : Vous devez utiliser les identifiants fournis dans le panneau de gauche. Ne saisissez pas vos identifiants Google Cloud Skills Boost. Remarque : Si vous utilisez votre propre compte Google Cloud pour cet atelier, des frais supplémentaires peuvent vous être facturés.
  5. Accédez aux pages suivantes :

    • Acceptez les conditions d'utilisation.
    • N'ajoutez pas d'options de récupération ni d'authentification à deux facteurs (ce compte est temporaire).
    • Ne vous inscrivez pas aux essais offerts.

Après quelques instants, la console Cloud s'ouvre dans cet onglet.

Remarque : Vous pouvez afficher le menu qui contient la liste des produits et services Google Cloud en cliquant sur le menu de navigation en haut à gauche. Icône du menu de navigation

Activer Google Cloud Shell

Google Cloud Shell est une machine virtuelle qui contient des outils pour les développeurs. Elle comprend un répertoire d'accueil persistant de 5 Go et s'exécute sur Google Cloud. Google Cloud Shell offre un accès en ligne de commande à vos ressources GCP.

  1. Dans la console GCP, dans la barre d'outils située en haut à droite, cliquez sur le bouton Ouvrir Cloud Shell.

    Icône Cloud Shell

  2. Cliquez sur Continue (Continuez):

    cloudshell_continue

Il faut quelques instants pour mettre en service et se connecter à l'environnement. Lorsque vous êtes connecté, vous êtes déjà authentifié et le projet est défini sur votre PROJECT_ID. Par exemple:

Terminal Cloud Shell

gcloud est l'outil de ligne de commande associé à Google Cloud Platform. Pré-installé sur Cloud Shell, il est également compatible avec la saisie semi-automatique via la touche de tabulation.

Vous pouvez répertorier les noms des comptes actifs à l'aide de cette commande :

gcloud auth list

Résultat :

ACTIVE: *
ACCOUNT: student-01-xxxxxxxxxxxx@qwiklabs.net
To set the active account, run:
    $ gcloud config set account `ACCOUNT`
	

Pour répertorier les ID de projet, exécutez la commande suivante :

gcloud config list project
	

Résultat :

[core]
project = <ID_Projet>
	

Exemple de résultat :

[core]
project = qwiklabs-gcp-44776a13dea667a6
	

Tâche 1 : Définir une zone de calcul par défaut

Votre zone de calcul est une zone régionale approximative dans laquelle résident vos clusters et leurs ressources. Par exemple, us-central1-a est une zone de la région us-central1.

  1. Pour définir la zone de calcul par défaut sur us-central1-a, démarrez une nouvelle session dans Cloud Shell et exécutez la commande suivante :

    gcloud config set compute/zone us-central1-a
    

    Résultat attendu (ne pas copier) :

    Updated property [compute/zone].
    

Tâche 2 : Créer un cluster GKE

Un cluster contient au moins un système de maître de cluster et plusieurs systèmes de calcul appelés nœuds. Les nœuds sont des instances de machines virtuelles (VM) Compute Engine qui exécutent les processus Kubernetes nécessaires pour faire partie du cluster.

Remarque : Les noms de cluster doivent commencer par une lettre, se terminer par un caractère alphanumérique, et ne pas dépasser 40 caractères.
  1. Pour créer un cluster, exécutez la commande suivante en prenant soin de remplacer [NOM-DU-CLUSTER] par le nom que vous avez attribué au cluster (par exemple, mon-cluster).

    gcloud container clusters create [NOM-DU-CLUSTER]
    

    Vous pouvez ignorer les avertissements qui s'affichent éventuellement dans le résultat. La création du cluster peut prendre plusieurs minutes.

    Résultat attendu (ne pas copier) :

    NAME        LOCATION       ...   NODE_VERSION  NUM_NODES  STATUS
    my-cluster  us-central1-a  ...   1.16.13-gke.401  3          RUNNING
    

Cliquez sur Check my progress (Vérifier ma progression) pour vérifier l'objectif. Créer un cluster GKE

Tâche 3 : Obtenir des identifiants d'authentification pour le cluster

Après avoir créé votre cluster, vous avez besoin d'identifiants d'authentification pour interagir avec lui.

  1. Pour authentifier le cluster, exécutez la commande suivante en prenant soin de remplacer [NOM-DU-CLUSTER] par le nom de votre cluster :

    gcloud container clusters get-credentials [NOM-DU-CLUSTER]
    

    Résultat attendu (ne pas copier) :

    Fetching cluster endpoint and auth data.
    kubeconfig entry generated for my-cluster.
    

Tâche 4 : Déployer une application dans le cluster

Vous pouvez maintenant déployer une application conteneurisée dans le cluster. Pour cet atelier, vous allez exécuter hello-app dans votre cluster.

GKE utilise des objets Kubernetes pour créer et gérer les ressources de votre cluster. Kubernetes fournit l'objet Déploiement pour le déploiement d'applications sans état comme les serveurs Web. Les objets Service définissent des règles et l'équilibrage de charge pour accéder à votre application via Internet.

  1. Pour créer un objet Déploiement hello-server à partir de l'image de conteneur hello-app, exécutez la commande kubectl create suivante :

    kubectl create deployment hello-server --image=gcr.io/google-samples/hello-app:1.0
    

    Résultat attendu (ne pas copier) :

    deployment.apps/hello-server created
    

    Cette commande Kubernetes permet de créer un objet Déploiement qui représente hello-server. Dans ce cas, --image spécifie une image de conteneur à déployer. La commande extrait l'image d'exemple à partir d'un bucket Container Registry. gcr.io/google-samples/hello-app:1.0 indique la version spécifique de l'image à extraire. Si aucune version n'est spécifiée, la plus récente est utilisée.

    Cliquez sur Check my progress (Vérifier ma progression) pour vérifier l'objectif. Créer un objet Déploiement : hello-server

  2. Pour créer un service Kubernetes, qui est une ressource Kubernetes vous permettant d'exposer votre application au trafic externe, exécutez la commande kubectl expose suivante :

    kubectl expose deployment hello-server --type=LoadBalancer --port 8080
    

    Dans cette commande :

    • --port désigne le port que le conteneur expose.
    • type="LoadBalancer" crée un équilibreur de charge Compute Engine pour votre conteneur.

    Résultat attendu (ne pas copier) :

    service/hello-server exposed
    
  3. Pour inspecter le service hello-server, exécutez kubectl get :

    kubectl get service
    

    Résultat attendu (ne pas copier) :

    NAME              TYPE              CLUSTER-IP        EXTERNAL-IP      PORT(S)           AGE
    hello-server      loadBalancer      10.39.244.36      35.202.234.26    8080:31991/TCP    65s
    kubernetes        ClusterIP         10.39.240.1       <none>           433/TCP           5m13s
    

    Remarque : La génération d'une adresse IP externe peut prendre une minute. Exécutez à nouveau la commande précédente si l'état de la colonne EXTERNAL-IP est pending (en attente).

  4. Pour afficher l'application depuis votre navigateur Web, ouvrez un nouvel onglet et saisissez l'adresse suivante, en remplaçant [IP EXTERNE] par l'ADRESSE IP EXTERNE de hello-server.

    http://[IP-EXTERNE]:8080
    

    Résultat attendu :

    output.png

    Cliquez sur Check my progress (Vérifier ma progression) pour vérifier l'objectif. Créer un service Kubernetes

Tâche 5 : Supprimer le cluster

  1. Pour supprimer le cluster, exécutez la commande suivante :

    gcloud container clusters delete [NOM-DU-CLUSTER]
    
  2. Lorsque vous y êtes invité, saisissez Y pour confirmer.

    La suppression du cluster peut prendre quelques minutes. Pour plus d'informations sur les clusters GKE supprimés, consultez la documentation.

    Cliquez sur Check my progress (Vérifier ma progression) pour vérifier l'objectif. Supprimer le cluster

Félicitations !

Vous venez de déployer une application conteneurisée dans Kubernetes Engine.

Terminer votre quête

5edc9b3763bbb596.png GCP_Essentials_125x135_new.png vm-migration.png 6d0798e24a18671b.png

Continuez vos quêtes Baseline: Infrastructure, Google Cloud Essentials, Kubernetes in Google Cloud et VM Migration. Une quête est une série d'ateliers associés qui constituent une formation. Si vous terminez cette quête, vous obtiendrez le badge ci-dessus attestant de votre réussite. Vous pouvez rendre publics les badges que vous recevez et ajouter leur lien dans votre CV en ligne ou sur vos comptes de réseaux sociaux. Inscrivez-vous à une quête pour obtenir immédiatement les crédits associés à cet atelier. Découvrez les autres quêtes Qwiklabs disponibles.

Étapes suivantes/En savoir plus

Cet atelier fait partie d'une série appelée "Qwik Starts". Les ateliers de cette série vous permettront de vous familiariser avec les nombreuses fonctionnalités proposées par Google Cloud. Pour suivre un autre atelier, recherchez "Qwik Starts" dans le catalogue.

Google Cloud Training & Certification

...helps you make the most of Google Cloud technologies. Our classes include technical skills and best practices to help you get up to speed quickly and continue your learning journey. We offer fundamental to advanced level training, with on-demand, live, and virtual options to suit your busy schedule. Certifications help you validate and prove your skill and expertise in Google Cloud technologies.

Dernière mise à jour du manuel : 3 novembre 2020
Dernier test de l'atelier : 3 novembre 2020

Copyright 2020 Google LLC Tous droits réservés. Google et le logo Google sont des marques de Google LLC. Tous les autres noms d'entreprises et de produits peuvent être des marques des entreprises auxquelles ils sont associés.