arrow_back

Compute Engine : Qwik Start – Windows

Compute Engine : Qwik Start – Windows

40 minutes 1 crédit

GSP093

Google Cloud – Ateliers adaptés au rythme de chacun

Présentation

Compute Engine vous permet de créer et d'exécuter des machines virtuelles au sein de l'infrastructure Google. Grâce à ce service évolutif, performant et économique, vous pouvez déployer facilement de grands clusters de calcul dans cette infrastructure.

Vous avez la possibilité d'exécuter vos applications Windows sur Compute Engine et de profiter des nombreux avantages proposés pour les instances de machines virtuelles, tels que la fiabilité des options de stockage, la rapidité du réseau Google et l'autoscaling.

Dans cet atelier pratique, vous allez apprendre à démarrer une instance Windows Server dans Compute Engine et à utiliser le protocole RDP (Remote Desktop Protocol) pour vous y connecter.

Prérequis

Avant de cliquer sur le bouton Start Lab (Démarrer l'atelier)

Lisez ces instructions. Les ateliers sont minutés, et vous ne pouvez pas les mettre en pause. Le minuteur, qui démarre lorsque vous cliquez sur Start Lab (Démarrer l'atelier), indique combien de temps les ressources Google Cloud resteront accessibles.

Cet atelier pratique Qwiklabs vous permet de suivre vous-même les activités dans un véritable environnement cloud, et non dans un environnement de simulation ou de démonstration. Des identifiants temporaires vous sont fournis pour vous permettre de vous connecter à Google Cloud le temps de l'atelier.

Conditions requises

Pour réaliser cet atelier, vous devez :

  • avoir accès à un navigateur Internet standard (nous vous recommandons d'utiliser Chrome) ;
  • disposer de suffisamment de temps pour réaliser l'atelier en une fois.

Remarque : Si vous possédez déjà votre propre compte ou projet Google Cloud, veillez à ne pas l'utiliser pour réaliser cet atelier.

Remarque : Si vous utilisez un appareil Chrome OS, exécutez cet atelier dans une fenêtre de navigation privée.

Démarrer l'atelier et se connecter à la console Google Cloud

  1. Cliquez sur le bouton Démarrer l'atelier. Si l'atelier est payant, un pop-up s'affiche pour vous permettre de sélectionner un mode de paiement. Sur la gauche, vous trouverez le panneau Détails concernant l'atelier, qui contient les éléments suivants :

    • Le bouton Ouvrir la console Google
    • Le temps restant
    • Les identifiants temporaires que vous devez utiliser pour cet atelier
    • Des informations complémentaires vous permettant d'effectuer l'atelier
  2. Cliquez sur Ouvrir la console Google. L'atelier lance les ressources, puis ouvre la page Se connecter dans un nouvel onglet.

    Conseil : Réorganisez les onglets dans des fenêtres distinctes, placées côte à côte.

    Remarque : Si la boîte de dialogue Sélectionner un compte s'affiche, cliquez sur Utiliser un autre compte.
  3. Si nécessaire, copiez le nom d'utilisateur inclus dans le panneau Détails concernant l'atelier et collez-le dans la boîte de dialogue Se connecter. Cliquez sur Suivant.

  4. Copiez le mot de passe inclus dans le panneau Détails concernant l'atelier et collez-le dans la boîte de dialogue de bienvenue. Cliquez sur Suivant.

    Important : Vous devez utiliser les identifiants fournis dans le panneau de gauche. Ne saisissez pas vos identifiants Google Cloud Skills Boost. Remarque : Si vous utilisez votre propre compte Google Cloud pour cet atelier, des frais supplémentaires peuvent vous être facturés.
  5. Accédez aux pages suivantes :

    • Acceptez les conditions d'utilisation.
    • N'ajoutez pas d'options de récupération ni d'authentification à deux facteurs (ce compte est temporaire).
    • Ne vous inscrivez pas aux essais offerts.

Après quelques instants, la console Cloud s'ouvre dans cet onglet.

Remarque : Vous pouvez afficher le menu qui contient la liste des produits et services Google Cloud en cliquant sur le menu de navigation en haut à gauche. Icône du menu de navigation

Créer une instance de machine virtuelle

  1. Dans Cloud Console, accédez au menu de navigation Menu de navigation, cliquez sur Compute Engine > Instances de VM, puis cliquez sur Créer une instance.
  2. Sélectionnez la région us east1 et la zone us east1-b.
  3. Dans le champ Série de la section Configuration de la machine, sélectionnez N1.

  4. Dans la section Disque de démarrage, cliquez sur Modifier pour commencer à configurer le disque de démarrage.

  5. Sous Système d'exploitation, sélectionnez Windows Server et sous Version, choisissez Windows Server 2012 R2 Datacenter. Cliquez ensuite sur Sélectionner. Conservez les valeurs par défaut de tous les autres paramètres.

instance-1.png

  1. Cliquez sur Créer pour créer l'instance.

Tester la tâche terminée

Cliquez sur Vérifier ma progression pour vérifier la tâche exécutée.

Créez une instance de machine virtuelle (zone : us-east1-b).

Activer Google Cloud Shell

Google Cloud Shell est une machine virtuelle qui contient des outils pour les développeurs. Elle comprend un répertoire d'accueil persistant de 5 Go et s'exécute sur Google Cloud. Google Cloud Shell offre un accès en ligne de commande à vos ressources GCP.

  1. Dans la console GCP, dans la barre d'outils située en haut à droite, cliquez sur le bouton Ouvrir Cloud Shell.

    Icône Cloud Shell

  2. Cliquez sur Continue (Continuez):

    cloudshell_continue

Il faut quelques instants pour mettre en service et se connecter à l'environnement. Lorsque vous êtes connecté, vous êtes déjà authentifié et le projet est défini sur votre PROJECT_ID. Par exemple:

Terminal Cloud Shell

gcloud est l'outil de ligne de commande associé à Google Cloud Platform. Pré-installé sur Cloud Shell, il est également compatible avec la saisie semi-automatique via la touche de tabulation.

Vous pouvez répertorier les noms des comptes actifs à l'aide de cette commande :

gcloud auth list

Résultat :

ACTIVE: *
ACCOUNT: student-01-xxxxxxxxxxxx@qwiklabs.net
To set the active account, run:
    $ gcloud config set account `ACCOUNT`
	

Pour répertorier les ID de projet, exécutez la commande suivante :

gcloud config list project
	

Résultat :

[core]
project = <ID_Projet>
	

Exemple de résultat :

[core]
project = qwiklabs-gcp-44776a13dea667a6
	

Se connecter avec le protocole RDP sur Windows Server

Tester l'état de démarrage de Windows

Après un court laps de temps, l'instance Windows Server sera provisionnée et apparaîtra sur la page "VM Instances" (Instances de VM) avec une icône d'état verte Icône d'état verte.

Toutefois, il se peut que l'instance de serveur ne puisse pas encore accepter les connexions RDP, car l'initialisation de tous les composants de l'OS peut prendre un certain temps.

Pour le vérifier, exécutez la commande suivante dans la ligne de commande du terminal Cloud Shell :

gcloud compute instances get-serial-port-output instance-1

Si vous y êtes invité, saisissez n et appuyez sur Entrée.

Répétez la commande jusqu'à ce que le résultat ci-dessous s'affiche. Celui-ci indique que les composants de l'OS ont été initialisés et que Windows Server est prêt à accepter votre connexion RDP (tentative à l'étape suivante).

------------------------------------------------------------
Instance setup finished. instance-1 is ready to use.
------------------------------------------------------------

Se connecter avec RDP sur Windows Server

Pour définir un mot de passe de connexion avec RDP, exécutez la commande suivante dans le terminal Cloud Shell, en remplaçant [instance] par l'instance de VM que vous avez créée et [username] par admin.

gcloud compute reset-windows-password [instance] --zone us-east1-b --user [username]

Si la question Would you like to set or reset the password for [admin] (Y/n)? (Voulez-vous définir ou réinitialiser le mot de passe pour [admin] (O/n) ?) s'affiche à l'écran, appuyez sur Y.

Il existe différentes procédures pour se connecter avec RDP sur le serveur, selon que vous utilisez Windows ou non :

Si vous utilisez un Chromebook ou une autre machine lors d'un événement Google Cloud, il est probable qu'une application RDP soit déjà installée sur l'ordinateur. Cliquez sur l'icône ci-dessous (si elle est présente, vous la trouverez en bas à gauche de l'écran), puis saisissez l'adresse IP externe de votre VM.

rdp_win.png

Si vous n'êtes pas sous Windows, mais que vous utilisez Chrome, vous pouvez vous connecter au serveur via le protocole RDP directement depuis le navigateur à l'aide de l'extension Spark View. Cliquez sur jouter à Chrome. Ensuite, cliquez sur le bouton Lancer l'application.

launch_app.png

Une fois lancé, une fenêtre s'ouvre dans laquelle vous utilisez votre nom d'utilisateur administrateur et votre mot de passe Windows à partir de la sortie de la commande mentionnée ci-dessus pour vous connecter :

spark-view.png

Ajoutez l'adresse IP externe de votre instance de VM en tant que domaine. Cliquez sur Connecter pour confirmer que vous souhaitez vous connecter.

connect_rdp.png

Si vous utilisez un Macintosh, il existe différents packages clients RDP que vous pouvez installer gratuitement, tels que CoRD. Après l'installation, connectez-vous comme indiqué précédemment à l'adresse IP externe du serveur Windows. Une fois connecté, une page de connexion s'ouvre. Saisissez le nom d'utilisateur admin et le mot de passe Windows obtenu dans le résultat de la commande mentionnée précédemment pour vous connecter. Ignorez le champ "Domain:" (Domaine).

Une fois connecté, vous devriez voir le bureau Windows.

rdp_dash.png

Effectuer un copier-coller avec le client RDP

Une fois que vous êtes connecté en toute sécurité à votre instance, vous devrez peut-être copier-coller des commandes depuis le manuel de l'atelier.

Pour coller, maintenez les touches CTRL-V enfoncées (sur Mac, la séquence de touches CMND-V ne fonctionnera pas). Dans une fenêtre Powershell, assurez-vous de cliquer au préalable dans la fenêtre, sinon le raccourci clavier ne sera pas pris en compte.

Si vous procédez au collage dans putty, faites un clic droit.

Tester vos connaissances

Les questions à choix multiples suivantes vous permettront de mieux maîtriser les concepts abordés lors de cet atelier.

Félicitations !

Terminer votre quête

Continuez avec la quête Google Cloud Essentials. Une quête est une série d'ateliers associés qui constituent un parcours de formation. Si vous terminez cette quête, vous obtiendrez le badge ci-dessus attestant de votre réussite. Vous pouvez rendre publics les badges que vous recevez et ajouter leur lien dans votre CV en ligne ou sur vos comptes de réseaux sociaux. Inscrivez-vous à une quête pour obtenir immédiatement les crédits associés à cet atelier. Découvrez les autres quêtes Qwiklabs disponibles.

Étapes suivantes et informations supplémentaires

Cet atelier fait partie d'une série appelée "Qwik Starts". Les ateliers de cette série sont conçus pour vous donner un aperçu des nombreuses fonctionnalités proposées par Google Cloud. Pour suivre un autre atelier, recherchez "Qwik Starts" dans le catalogue.

Google Cloud Training & Certification

...helps you make the most of Google Cloud technologies. Our classes include technical skills and best practices to help you get up to speed quickly and continue your learning journey. We offer fundamental to advanced level training, with on-demand, live, and virtual options to suit your busy schedule. Certifications help you validate and prove your skill and expertise in Google Cloud technologies.

Dernière modification du manuel : 12 octobre 2022
Dernier test de l'atelier : 12 octobre 2022

Copyright 2020 Google LLC Tous droits réservés. Google et le logo Google sont des marques de Google LLC. Tous les autres noms d'entreprises et de produits peuvent être des marques des entreprises auxquelles ils sont associés.